Christophe Léon

Christophe Léon

© L. Lumbroso

Après des études aux Beaux-arts, Christophe Léon a exercé différents métiers avant de se consacrer à l’écriture.
Il est l’auteur d’une quarantaine de romans pour préadolescents, adolescents et adultes.
La protection de l’environnement, les faits de société et les dangers de la mondialisation sont les thèmes qu’il aborde à travers ses livres.
Il a été récompensé par de nombreux prix et est également publié à l’étranger.
Depuis octobre 2015, il est directeur de la collection Rester Vivant aux éditions du Muscadier.
Christophe Léon est né en 1959 et vit aujourd’hui en Dordogne.

Lien externe

Christophe Léon, HoaxHoax la rumeur est la parole des lâches…
Éditions Oskar, coll. La vie – 02/2016
Caroline Menez, professeur de français, prend sous son aile Kekili Zunu, jeune fille ayant fui le Togo avec sa famille. L’enseignante remarque tout de suite que cette élève est brillante. Afin de la préparer au mieux au Bac de français, elle lui donne des cours particuliers chez elle. Il n’en faut pas plus pour que les bruits circulent. Leurs relations ne seraient pas seulement d’ordre scolaire. Caroline serait-elle vraiment amoureuse de son élève ? Jusqu’où la rumeur ira-t-elle ?

 

Christophe Léon,  L'osL’os
Éditions Thierry Magnier, coll. petite poche – 01/2016
Roman dès 7 ans

Ciudad arrive du Portugal avec ses parents qui travaillent sur le domaine viticole. Même s’ils ne parlent pas la même langue, elle devient très vite amie avec l’Arsouille, un garçon de la ferme qui lui fait découvrir les alentours et son trésor caché : une grotte préhistorique. Le cadeau d’un os des premiers hommes, que Ciudad gardera toujours en souvenir, scellera leur amitié. Des années plus tard, elle apprendra que son os n’est qu’un os de chien… Qu’importe.

 

Christophe Léon, Le goût de la tomateLe goût de la tomate
Éditions Thierry Magnier, coll. petite poche – 2011 réédition 05/2015
Roman dès 7 ans

Dans ce monde-là, on ne mange plus que de l’artificiel, les jardins ont disparu : il est interdit de cultiver, cueillir, récolter. Clovis et son père Marius font pousser en grand secret un plant de tomates. Une fois au moins, Clovis goûtera un produit frais, au goût de liberté…

 

Christophe Léon, EmbardéeEmbardée
Éditions La Joie de lire, Coll. Encrage – 03/2015
Gabrielle a bientôt treize ans. Somalienne d’origine, elle a été adoptée par un couple homosexuel alors qu’elle n’avait pas six mois. George et Phil, ses papas, se sont mariés il y a une quinzaine d’années, en 2013, mais aujourd’hui la loi a changé et George et Phil sont considérés comme des parias. Ils doivent porter un losange rose, vivent dans un ghetto en périphérie de la ville. Plasticiens tous les deux, ils n’ont plus le droit d’exercer leur métier (leur dernière exposition a suscité un vrai scandale chez les bien-pensants), ni d’ailleurs de se promener dans le centre de la capitale sans une autorisation dûment remplie.
Pourtant, pour trouver un cadeau digne de ce nom pour l’anniversaire de Gabrielle, ils ont décidé de braver tous les dangers et de se rendre ensemble aux Halles. Victimes d’un accident de la route, poursuivis par la brigade d’interception, George et Phil ne peuvent se fier à personne. Comment avertir Gabrielle restée à la maison ? Comment semer leurs poursuivants ? Et pour aller où ?

 

Christophe Léon, De mieux en mieuxDe mieux en mieux
Éditions Thierry Magnier, coll. Nouvelles – 03/2015
Z.U.S, pour Zone Urbaine Sensible. Ou bien banlieue « difficile », voire « défavorisée »…
Les expressions, slogans et euphémismes ne manquent pas pour qualifier, de loin, ces « quartiers » souvent périphériques auxquels on ne s’intéresse que le temps d’un fait divers.
Comme cette Cité Nelson Mandela et son bâtiment E, dans lesquels vivent Ryad, Driss, Coraz dont le prénom, en polonais, signifie « de mieux en mieux », Marie, Latifah la fan de Lady Gaga, Julien allias Honecker, ou bien encore Stella, dite la « Boloss », qui poste sur Youtube un cri de détresse autant que de fierté : « JE SUIS QUELQU’UN ! »
Quelqu’un. Quelques-uns. Autant d’individus que de personnages qui se croisent dans ce recueil de nouvelles dont chacun, à tour de rôle, est le héros. Des portraits drôles et/ou tragiques qui donnent corps et âmes à la cité, sans jugement, sans angélisme, sans détour.

 

Christophe Léon, La vie est belleLa vie est belle
Éditions La Joie de lire, Coll. Encrage – 2013
À partir de 15 ans

Lewis vit dans une profonde révolte. Son père, cadre dans l’agence de téléphonie Violet Telecom, a craqué lorsque sa hiérarchie l’a poussé à la démission et s’est suicidé. Depuis, Lewis vit dans l’obsession de se venger du directeur de l’agence. Pour l’atteindre, il cherche à se rapprocher de Julia, la fille du directeur, au physique et à la personnalité peu avenants. Il parvient à se faire inviter dans la grande propriété appartenant à la famille de Julia. S’étant procuré une arme appartenant au compagnon de sa mère, Lewis se retrouve face à sa cible…

 

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.