Collectif des sociétés historiques et archéologiques axonaises

 

Société Historique de Haute – Picardie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien externe : https://www.facebook.com/SocieteHistoriqueDeHautePicardie/

Parutions :

La passion de l’Histoire laonnoise, Bulletin de la Société historique de Haute-Picardie, tome XXI, 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Alain SAINT-DENIS

Professeur émérite à l’Université de Bourgogne.

Expert scientifique à la M.S.T.P. Ministère de la Recherche

 

 

  Apogée d’une cité Laon et le Laonnois aux XIIe et XIIIe siècles, réédition 2019

 Résumé (éditeur) :

Publiée en 1995, ce fameux livre d’Alain Saint-Denis est aujourd’hui épuisé. Afin de permettre à une nouvelle génération de Laonnois de le lire, la Société historique de Haute – Picardie a décidé de le rééditer. Cette deuxième édition comporte un avant-propos original, une nouvelle annexe et une bibliographie mise à jour.

 

 

Guy MARIVAL

Guy Marival, historien, est l’auteur de nombreux articles et de plusieurs ouvrages sur l’histoire du département de l’Aisne, dont D’hier à aujourd’hui, l’agriculture de l’Aisne (2001), la Chanson de Craonne. Il dirige, depuis sa création en 1998, la revue Graines d’histoire. La mémoire de l’Aisne.

 

 Au jour le jour dans l’Aisne occupée 1914-1918, Société historique de Haute Picardie réédition 2019

 

Résumé (éditeur) :

« C’est bien long ! Je crois que nous mourrons de faim avant la fin de la guerre », écrit le 10 novembre 1914 Denise Leclère, une jeune paysanne de vingt ans qui habite Juvincourt, un village occupé par les Allemands et sous le feu des canons français. Tout en espérant le retour victorieux des soldats français, elle apprend l’allemand avec un Alsacien de l’armée saxonne. « À quand la fin de cette terrible boucherie qui est la honte de la civilisation ? », s’exclame, pour sa part, en mars 1915, Arthur Faucheux, un ouvrier de Saint-Quentin trop âgé pour être mobilisé… À l’occasion du Centenaire de la Grande Guerre, la Société historique de Haute-Picardie publie six journaux ou carnets tenus par des civils dans l’Aisne occupée. Réunis et présentés par Guy Marival, ils montrent comment, de Liesse à Saint-Quentin et des arrières du front à la Thiérache, trois hommes et trois femmes ont vécu la guerre et l’occupation, l’arrachement douloureux de l’évacuation et la difficile existence des réfugiés. Comme l’écrit le professeur François Cochet dans son avant-propos, « ces témoignages disent, en termes tout à fait explicites comme en « creux » et en non-dits, bien des choses sur les phénomènes d’exil et de guerre, et se révèlent riches de sens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.