Danièle Ohayon

©DR Lemieux éditeur

©DR

Journaliste à France Info pendant vingt-cinq ans, Danièle Ohayon a cofondé et présidé la Maison des journalistes qui a déjà accueilli 300 professionnels contraints à l’exil. La SCAM lui a remis son prix d’honneur en 2013. Grande lectrice de polars, Danièle Ohayon a mis deux ans pour écrire Les vieilles peaux, son premier roman où elle mêle ses expériences de vie, ses multiples rencontres et son attachement à l’actualité. Premier opus d’une série intitulée « La Maison des Dames », ce polar d’idées aborde des sujets de société dérangeants comme le vieillissement et sa place dans notre société, société régit par le dictat de la jeunesse éternelle. Danièle Ohayon vit aujourd’hui dans le sud de l’Aisne.

Liens externes :
http://www.action-suspense.com/2015/07/daniele-ohayon-les-vieilles-peaux-lemieux-editeur-2015.html
https://www.babelio.com/livres/Ohayon-Mai-68-de-A-a-Z–100-mots-pour-comprendre-le-boul/1039055

MAI 68 de A à Z

L’ouvrage est sorti dans une collection pour les adolescents mais il en apprendra beaucoup aux adultes en leur permettant d’approcher non seulement les événements de Mai 68 mais aussi leurs conséquences. L’ouvrage, sous-titré 100 mots pour comprendre le bouleversement de la société, a donc 100 entrées, de « action (journal) » à « zig zag » en passant par « gauchistes », « Larzac », « loi anticasseurs », « MLF », « morts », « sans frontières (médecins) », « Vietnam » …

 

Les vieilles peaux
Les vieilles peaux
Lemieux éditeur – juin 2015

« Peu prisé des Parisiens qui partent en masse passer leurs week-ends à l’ouest de la capitale, le sud de l’Aisne, à une heure et quart de Paris, dévoile une beauté douce. C’est une modeste provinciale aux atouts discrets et sûrs, quels que soient les caprices du temps. Les chanceux qui l’ont découverte y restent attachés comme Thésée au fil d’Ariane. »
En quelques lignes, Danièle Ohayon campe son univers de fausse douceur, de lumière mouillée et de perversité. Autour de la Maison des Dames et du personnage central, la toubib humaniste Mars Catalano, se déploie une histoire vénéneuse où le théâtre des apparences perd délicieusement le lecteur. Des terres de l’Aisne à la banlieue parisienne sévit un serial-killer d’un nouveau genre : un tueur de personnes âgées. Où l’on voit aussi des activistes pro-seniors, les Indignés gris, un journaliste suspect, une fonctionnaire en burn-out, une étrange station de radio et même un médecin tchadien en exil.

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.