Dominique Paravel

©Raphaël Gaillarde

©Raphaël Gaillarde

Dominique Paravel a vécu son enfance à Lyon, et plus de vingt ans à Venise. Elle y enseigne et publie poèmes, articles scientifiques et même une grammaire comparée du français et de l’italien, tout en menant une activité de traductrice. Nouvelles vénitiennes (2011), son premier livre de fiction, a reçu le prix Thyde Monnier de la SGDL, le prix de la Nouvelle de la Femme Renard Lauzerte et le prix du 1er recueil de nouvelles lors de la Fête de la nouvelle au château de Chamerolles. Uniques, son premier roman, est publié en 2013 aux Editions Serge Safran. Giratoire, publié en 2016 dans la même maison, est le lauréat du Prix Cazes Brasserie Lipp 2016.

Liens externes
Dominique Paravel présente Uniques son premier roman

GIRATOIRE

Giratoire
Editions Serge Safran – janvier 2016

Lui, Joaquin, est chargé de concevoir la décoration d’un rond-point pour une petite ville de la Drôme. Elle, Vivienne, est mandatée afin de l’assister – ou de le surveiller. Elle arrive de Paris en Mercedes et, sans se connaître, ils partent ensemble assister à la réunion du conseil municipal de La Virote, non loin de Montélimar.
S’enchaînent alors, dans une sorte de road novel, multiples péripéties rencontrées par ces deux personnages que tout oppose et qui portent chacun un lourd secret. Leur aventure prendra une tournure inattendue. À la fois cocasse et tragique, en tout cas, hors du commun. Par sa construction originale, son écriture incisive, Giratoire confronte un homme et une femme obsédés par le désir de la fuite, le désir d’un lieu où la mort s’abolit dans la beauté.

UNIQUES

Uniques
Editions Serge Safran – août 2013
Editions Pocket – janvier 2016

Jour de l’Épiphanie, rue Pareille, à Lyon. La vieille Elisa, émigrée italienne, erre entre les rayons du supermarché, Élisée épie sa voisine depuis la fenêtre, Angèle cherche à vendre des forfaits téléphoniques, Violette souffre d’exclusion à l’école, tandis que Jean-Albert procède à des licenciements. Vies fragmentées, parallèles, que rassemble dans son regard d’artiste Susanna, originaire elle aussi de cette rue Pareille qui fait songer à la rue Vilin de Georges Perec.
Dans ce premier roman subtil et audacieux, Dominique Paravel met à nu les mécanismes sociaux : discours creux pour justifier les licenciements, robotisation des standardistes, inepties proférées sur l’art contemporain… Uniques se fait satire sociale et révèle la solitude d’êtres brisés par le monde d’aujourd’hui. Une pointe d’humour, quelques échappées oniriques et une sourde révolte apportent aux habitants de la rue Pareille un peu d’espoir, une humanité certaine et peut-être un autre destin.

Enregistrer

Enregistrer

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.