Erwan LARHER

Photo © Emma Picq

Né à Clermont-Ferrand, Erwan Larher, après avoir travaillé dans l’industrie musicale, a tout quitté pour se consacrer à sa vocation d’écrivain. Après Qu’avez-vous fait de moi ? et Autogénèse (Michalon, 2010, 2012), il a publié L’Abandon du mâle en milieu hostile et Entre toutes les femmes (Plon, 2013, 2015). Largement salué par la critique, L’Abandon du mâle en milieu hostile a reçu les prix Claude-Chabrol et Louis-Barthou (de l’Académie française).

Son dernier roman « Le livre que je ne voulais pas écrire » vient de paraître.

Liens externes :
http://www.erwanlarher.com/
https://www.rts.ch/play/tv/12h45/video/linvite-culturel-erwan-larher-sort-le-livre-que-je-ne-voulais-pas-ecrire?id=9064185&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da


Le livre que je ne voulais pas écrire
Quidam éditeur – Août 2017

Je suis romancier.
J’invente des histoires. Des intrigues. Des personnages.
Et, j’espère, une langue. Pour dire et questionner le monde, l’humain.
Il m’est arrivé une mésaventure, devenue tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment ; donc lui aussi.

 


Marguerite n’aime pas ses fesses
Quidam éditeur – Avril 2016

Rythmé et subtilement décousu, « Marguerite n’aime pas ses fesses » met en récit l’apathie politique d’une génération un brin nombriliste, questionne la puissance dévastatrice des pulsions sexuelles et s’aventure dans les méandres de la sénescence. Un roman caustique et piquant.

 

 

 


Entre toutes les femmes
Plon – Janvier 2015

Sur les ondes, chaque semaine, elle est La Voix, magnétique conteuse adulée par tous les sujets de l’Empire. Le reste du temps, Cybèle Ibarruri traverse l’existence avec une insouciante gaîté. Jusqu’à ce qu’un inconnu soit assassiné sous ses yeux en lui remettant une lettre, qui lui enjoint de raconter l’épopée d’Arsène Nimale.
Cet homme, lit-elle, faillit changer le cours de l’Histoire quatre siècles plus tôt, juste avant la Grande Catastrophe.
Pourquoi alors n’y a-t-il aucune trace de lui dans les livres ni sur le Réseau ? Pourquoi un petit groupe s’active-t-il en cachette de l’impitoyable pouvoir impérial pour écrire son destin et retranscrire son message ? Et surtout, pourquoi Cybèle a-t-elle l’impression, en s’emparant de l’intrigue, que sa vie bascule ?
Dans une langue riche et inventive, ce récit initiatique haletant aux airs de roman noir et de saga d’anticipation interroge sans concession notre présent.

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.