Gérard NOIRIEL

Portrait © DR

 

 

 

 

 

 

 

Gérard Noiriel, est né le 11 juillet 1950 à Nancy. Historien, directeur d’études à l’EHESS, Gérard Noiriel a notamment travaillé sur l’articulation de l’immigration, de la nation et des sentiments xénophobes. Parmi ses derniers livres, on notera Une Histoire populaire de la France, synthèse de toute une vie de recherches et d’engagements, et Histoire des gilets jaunes (L’Aube), qui vient de paraître.
(source: Salon du livre d’Arras)

 

Liens externes :

https://www.franceculture.fr/personne/gerard-noiriel#biography

https://agone.org/memoiressociales/unehistoirepopulairedelafrance/

https://www.youtube.com/watch?v=RiaIDaBIKkU

https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/27/gerard-noiriel-les-gilets-jaunes-replacent-la-question-sociale-au-centre-du-jeu-politique_5389042_3232.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une histoire populaire de la France
Agone – Septembre 2018

 

« En 1841, dans son discours de réception à l’Académie française, Victor Hugo avait évoqué la “populace” pour désigner le peuple des quartiers pauvres de Paris. Vinçard ayant vigoureusement protesté dans un article de La Ruche populaire, Hugo fut très embarrassé. Il prit conscience à ce moment-là qu’il avait des lecteurs dans les milieux populaires et que ceux-ci se sentaient humiliés par son vocabulaire dévalorisant. Progressivement le mot “misérable”, qu’il utilisait au début de ses romans pour décrire les criminels, changea de sens et désigna le petit peuple des malheureux ».

La France, c’est ici l’ensemble des territoires (colonies comprises) qui ont été placés, à un moment ou un autre, sous la coupe de l’État français. Dans cette somme, l’auteur a voulu éclairer la place et le rôle du peuple dans tous les grands événements et les grandes luttes qui ont scandé son histoire depuis la fin du Moyen Âge : les guerres, l’affirmation de l’État, les révoltes et les révolutions, les mutations économiques et les crises, l’esclavage et la colonisation, les migrations, les questions sociale et nationale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les gilets jaunes à la lumière de l’histoire
L’aube – Avril 2019

 

Que signifie ce mouvement des « gilets jaunes » ? À quoi est-il dû ? Que représente-t-il ? Que pouvons-nous, que devons-nous, faire de ce mouvement, de ses revendications ? Quel rôle ont joué les médias, les réseaux sociaux, dans son essor ? Quel avenir peut-il avoir, compte tenu notamment de la disparité de ses membres ? Gérard Noiriel contextualise, propose une analyse sans parti pris ni langue de bois, dresse le parallèle entre ce mouvement inédit et l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, également inédite dans sa forme, et sur les bouleversements que cela implique pour la société. L’historien décortique, intègre ce phénomène dans le temps long, retourne à la parole de militants, parfois noyée dans la cacophonie générale Il répond dans cet ouvrage à Nicolas Truong, qui dirige les pages Débats du Monde.

 

 

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.