Ghislaine Bizot

Ghislaine Bizot« Parfois je pense que , comme les chats de légende, nous avons plusieurs vies…
Celle que j’habite aujourd’hui me convient parfaitement.
Dans une de mes vies j’étais enseignante en maternelle et formatrice à l’IUFM de Colmar, ce qui me permettait de faire le grand écart entre les petits et les adultes.
J’ai troqué, il y a quelques années, ma vie d’enseignante contre une vie plus libre qui m’a offert l’occasion de m’occuper de mes trois enfants et d’assouvir deux de mes passions : le théâtre et l’écriture. Cette décision s’est accompagnée d’un retour dans la banlieue parisienne, ma région d’origine dans laquelle je me sens bien.
J’écris pour la jeunesse et pour les adultes. J’ai encore beaucoup de projets … Alors, oui, j’espère avoir plusieurs vies… »
Ghislaine Bizot a publié en 2011 trois pièces de théâtre aux Éditions Mic Mac, Jeu du foulard, sois cap de dire non !, Internet attention danger !, Rire ou prévenir, pourquoi choisir ? et écrit les scénarios de 6 idées reçues sur les ados, six films courts réalisés par Anne Gintzburger pour les 40 ans du journal OKAPI.
En 2012, elle a écrit M. Loup, une histoire pour le magazine Charlotte aux fraises.
En 2013, elle a publié deux nouvelles pièces aux éditions L’Harmattan, Premières fois et Hors jeux, une nouvelle dans le collectif Stellaire aux éditions Elenya et un premier roman Mal dans la peau aux éditions Calepin.

 

Ghislaine Bizot, Mal dans la peauMal dans la peau
Éditions Calepin – mai 2013
Marie et Carole, deux amies d’enfance originaires de Lille, se trouvent séparées quand Carole part vivre avec son mari Fabrice dans un petit village retiré de l’arrière-pays niçois.
Elles décident alors de s’écrire, mais au cours de ces échanges, la Carole que Marie connaissait si bien semble peu à peu s’effacer…
Que lui arrive-t-il et quel secret cherche-t-elle à cacher derrière ces mots si minutieusement pesés ?

 

Bizot Ghislaine, Hors jeuxHors jeux
Pièce en 4 actes
Éditions L’Harmattan – décembre 2013
Cette pièce, mettant en scène un groupe de collégiens, permet d’aborder le sujet délicat des violences scolaires en se plaçant alternativement du point de vue des agresseurs ou des victimes. Il ne s’agit pas de donner une leçon de morale mais de mener ensemble une réflexion permettant de libérer la parole. Au fil des scènes, les réactions des enfants ou des adultes sont étudiées et des solutions recherchées pour que chacun puisse s’épanouir pleinement en milieu scolaire.

 
 

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.