Gilles Bachelet

Né à Saint-Quentin, Gilles Bachelet a suivi les cours de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, avant de devenir illustrateur indépendant pour la presse magazine, l’édition et la publicité dès 1977. Depuis 2001, il enseigne l’illustration à l’École supérieure d’Art de Cambrai et réalise des albums imprégnés d’humour.
Gilles Bachelet aime bien le pastiche. Ses dessins, fourmillant de détails, de références, sont accompagnés de textes très minimalistes, généralement en décalage avec la lecture évidente de l’image.
Il est découvert à l’occasion de la parution du Singe à Buffon, publié en 2002 au Seuil Jeunesse par Patrick Couratin et reçoit le prix Baobab en 2004 pour Mon chat le plus bête du monde, premier épisode d’une série de 3 albums couronnés de succès.
Son dernier livre, Madame Le Lapin blanc, a remporté La Pépite de l’album au salon du livre jeunesse de Montreuil et le prix Millepages 2012.

« La lecture d’un album est un moment précieux de partage entre l’adulte et l’enfant. Un mot inhabituel, une référence à l’histoire de l’art peuvent être expliqués. Ou pas. Faut-il, pour montrer une image à un enfant être sûr qu’il en comprenne tous les éléments ? …J’aime bien l’idée de mettre dans mes dessins des couches de sens pour différents publics et qu’à partir de là, un adulte et un enfant puissent rire ensemble de la même image tout en n’y voyant pas la même chose. »
Propos recueillis par Julie Cadilhac pour BSC news

 

Liens externes


Madame Le Lapin Blanc
Seuil Jeunesse – 2012
Tout le monde connaît le Lapin Blanc d’Alice au Pays des Merveilles… Mais que sait-on vraiment de lui ? Pourquoi est-il toujours en retard ? Que fait-il en dehors de ses heures de service au palais de la Reine de Cœur ? Est-il marié ? A-t-il des enfants ? À travers le journal de Mme le Lapin Blanc, son épouse et mère au foyer débordée, vous allez pénétrer dans l’intimité de sa famille (très nombreuse !), faire connaissance avec sa progéniture et découvrir la face cachée d’un pays où on ne trouve pas que des merveilles !

 

Il n’y a pas d’autruches dans les contes de fées
Seuil Jeunesse – 2008

Sans aucun doute, Charles Perrault, Hans Christian Andersen ou les frères Grimm connaissaient des autruches. Pourtant aucune d’entre elles ne figure dans un de leurs contes. Vous allez comprendre pourquoi. «Après avoir fait un chat très bête, je me suis demandé ce qu’il pouvait y avoir d’encore plus bête. Et l’autruche s’est imposée tout de suite.»

Mon chat le plus bête du monde
Seuil Jeunesse – 2004

Un ami m’a offert récemment un ouvrage sur les chats. Je ne suis pas arrivé à déterminer exactement à quelle race appartient le mien.
« Le point de départ de cette histoire est venu de mon vrai chat que je venais d’adopter. Ce chat pesait près de dix kilos et était extrêmement affectueux mais particulièrement bête. Ce mélange de gentillesse et de stupidité m’a attendri. »

 

 

 

 


 

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.