Jann-Marc Rouillan

Jann-Marc Rouillan

© Stéphane Duclet

Né en 1952 à Auch, Jann-Marc Rouillan a été incarcéré de 1987 à 2011 pour ses activités au sein du groupe Action directe.
Je hais les matins, son premier livre, parait en 2001 aux éditions Denoël. En 2015, les éditions Agone en proposent une nouvelle édition, revue et actualisée.
Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, il a publié chez Agone : Lettre à Jules (2004), La Part des loups (2005), Chroniques carcérales (2008), Paul des Épinettes et moi (2010), De Mémoire I, II, III (2007, 2009, 2011) ; et aux éditions Al Dante une trilogie sur sa mise en liberté : Autopsie du dehors (2012), Le Tricard. Chronique du dehors d’un interdit de séjour ( 2013) et Le rat empoisonné (2014)

Jann-Marc Rouillan, Je hais les matinsJe hais les matins
Éditions Agone, coll. Éléments – 03/2015
« Voici plus de treize ans que je matricule en rond. J’ai beaucoup désappris. J’ai désappris la nuit. Il ne fait jamais nuit dans vos prisons. Nous sommes toujours sous les projecteurs au halo orangé, comme sur les autoroutes belges et les parkings de supermarché. J’ai désappris le silence. La prison ne connaît pas le silence. Il s’en écoule toujours une plainte, un cri, une rumeur.
Plus de pendus aux branches, nous sommes à l’époque du capitalisme démocratique, de la représentation idéologique du “No letal system”. Intra-muros, on assassine par “fatalité” juridico-administrative. On élimine le non-compatible. On le dissout dans l’acide du temps. On le crève comme une bactérie. »
Depuis la prison de Lannemezan où il purge une condamnation à perpétuité et a déjà passé 4.750 matins, Jann-Marc Rouillan décrit son passé de militant d’Action directe, ses camarades, les grandes absentes que sont les femmes, son quotidien de taulard. Entre parloirs et transferts arbitraires, dans cet univers saturé de violence, toujours à la limite de la folie, la fidélité à ses engagements politiques devient pour lui une question de survie, face à cette autre forme de peine de mort qu’est la lente déshumanisation imposée par l’incarcération.
Nouvelle édition, revue et actualisée

 

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.