Léa WIAZEMSKI

© Editions Michel Lafon

Bercée dès son plus jeune âge par l’amour de l’Histoire, de la littérature et des chansons de Charles Trenet, Léa Wiazemsky participe à l’Atelier Blanche Salant avant de suivre de 2001 à 2004 les cours de l’école d’art dramatique fondée par Jean Périmony. Non seulement actrice au cinéma (« Eden à l’ouest », 2009), elle joue aussi dans plusieurs pièces de théâtre, on la voit également dans de nombreux téléfilms (« Louis XV, le Soleil noir, 2009).
En 2015, elle publie son premier roman « Le vieux qui déjeunait seul » aux éditions Michel Lafon, l’histoire d’une rencontre entre une jeune femme un peu perdue et un vieil homme solitaire. Un premier roman délicat et touchant publié en 2015.
En 2017, elle nous revient avec son second roman, « Le bruit du silence », un huis clos familial qui raconte la peine du deuil et le réconfort puisé dans la certitude de l’amour qui a été donné sans compter.
Sources : Editions Michel Lafon et Babelio


Le bruit du silence
Michel Lafon – Février 2017

Laure, une jeune artiste peintre d’une trentaine d’années, ne s’est jamais entendue avec son père, un écrivain misanthrope qui vit en reclus. Loin de les rapprocher, la mort de sa mère a creusé davantage encore le gouffre affectif qui les sépare. Aussi, quand une tempête de neige contraint Laure à passer la nuit chez lui, appréhende-t-elle ce tête-à-tête qu’ils n’ont jamais eu. À moins que le temps soit venu pour elle de confronter cet homme au silence et au désamour qu’il lui a toujours imposés…
Et si cette nuit de tempête était l’occasion pour ces âmes en perdition de baisser leur garde et de trouver enfin la paix ?

Lien externe
https://www.babelio.com/livres/Wiazemsky-Le-bruit-du-silence/916640


Le vieux qui déjeunait seul
Michel Lafon – Avril 2015

Clara, une jeune et jolie serveuse de vingt-sept ans, se prend d’affection pour un vieux monsieur dont elle ne sait rien sinon que, dans le restaurant où elle travaille, chaque lundi, invariablement, il déjeune à la même table et commande le même plat. Elle est loin de se douter qu’elle-même a piqué la curiosité de cet homme éprouvé par la vie. Derrière la gentillesse et l’éternelle bonne humeur de la jeune femme, ce vieil habitué a décelé une blessure secrète. Et pour cause : accablée par le poids des actes d’un ancêtre, Clara s’interdit d’être heureuse. Mais au fil des conversations avec Clément, ce grand-père qu’elle se choisit, le contexte historique va refaire surface et changer sa vie.

Lien externe
http://www.michel-lafon.fr/livre/1573-Le_vieux_qui_dejeunait_seul.html

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.