MANDRAGORE & Lætitia ROUXEL

MANDRAGORE & LÆTITIA ROUXEL

L’homme semence
Éditions Parole

L’homme semence est un texte écrit en 1919 par Violette Ailhaud. Violette Ailhaud est née en 1835. Elle est morte en 1925 au Saule Mort, un hameau du village du Poil, dans les Basses Alpes, appelées aujourd’hui Alpes-de-Haute-Provence. Dans sa succession, il y avait une enveloppe qui ne pouvait pas être ouverte par le notaire avant l’été de 1952. Après ouverture, la consigne indiquait que son contenu, un manuscrit, devait être confié à l’aîné des descendants de Violette, de sexe féminin exclusivement, ayant entre 15 et 30 ans. Yveline, 24 ans alors, s’est retrouvée en possession du texte, texte qu’elle a confié aux éditions Parole en 2006.
Édité sous forme d’un petit livre, ce texte a touché de nombreuses personnes grâce à un bouche-à-oreille qui n’a cessé de s’amplifier.

Dans cette bande dessinée à deux faces de Mandragore et de Laetitia Rouxel, L’homme semence franchit à nouveau les frontières pour emprunter des chemins où la beauté des images répond à celle des mots. S’il part à la rencontre d’autres lecteurs, d’autres cultures, c’est toujours au cœur et à l’intelligence qu’il parle. Laetitia interprète le récit de Violette Ailhaud alors que, sur l’autre face, Mandragore raconte l’environnement historique depuis le soulèvement républicain contre le coup d’État de Napoléon III le 2 décembre 1851 jusqu’à l’émotion que suscite L’homme semence aujourd’hui

L’homme semence “édition spéciale”
Violette Ailhaud
Collection main de femme

À l’occasion de la sortie du film de Marine Francen, Le semeur, le 15 novembre 2017.

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.