Maryline MARTIN

Maryline MARTIN est née en 1967 à Angoulême. Pour des raisons professionnelles, elle vit à Paris et travaille dans un service de Ressources Humaines. Des recherches sur son grand-oncle tué au Chemin des Dames l’ont amenée à écrire, sous la forme de nouvelles, des aspects de la guerre 14/18, en mettant le focus sur des personnages et leur histoire, leurs ressentis.

Maryline Martin publie son troisième ouvrage après Les Dames du Chemin, recueil de nouvelles primé en 2014 par le Label Centenaire et deux prix (Prix de la nouvelle Lauzerte 2014, Prix des Lecteurs de la Bibliothèque d’Aumale, automne 2013), et L’Horizon de Blanche.

(Source : Editions Glyphe)

 

Liens externes

Le blog de Maryline Martin
Les Dames du Chemin

http://www.editions-glyphe.com/livre/la-vie-devant-elles/

La vie devant elles

Editions Glyphe – Mars 2017

Quinze témoignages de femmes poignants, émouvants, tragiques jamais indécents.

Quinze portraits féminins, peut-être le reflet d’une seule et même femme : celle qui, depuis des générations, s’indigne et trépigne, trébuche mais se relève et se révèle malgré les discriminations.
Quinze nouvelles résolument féministes et optimistes.

«Dans ces histoires denfants, de fillettes, de femmes: une lumière. Si petite soit-elle, elle est capable de rendre supportable le souvenir dun passé insupportable et d’ouvrir sur une sérénité qui ressemble au bonheur. Un bonheur modeste comme cette petite flamme justement qui ne s’éteindra pas car elle se transmettra, à tous les lecteurs, à toutes les lectrices de ce petit livre, fait de pépites d’instant qui font du bien à l’âme.» Hubert de Maximy

 

L'HORIZON DE BLANCHE

L’horizon de Blanche

Editions Glyphe – 2015

Août 1914. Mobilisation générale. Les hommes partent au front. Numance, un homme jaloux, fruste et volage, laisse sa femme Blanche à une liberté toute nouvelle. Guidée par Marguerite, sa grande amie, elle découvre le féminisme sans s’inquiéter des remontrances de son mari.
Août 1914. Blanche fait la rencontre de Louis Lecomte, un jeune médecin. Louis est séduisant. Louis est rassurant. Louis va la convaincre de servir la nation en s’engageant comme infirmière sous la bannière de l’Union des Femmes de France.
Août 1915. Numance devient «Baise la mort». Dans les tranchées, il attend impatiemment des nouvelles de sa femme…qui n’arrivent plus.
Des hommes et des femmes, séparés – ou réunis – par la guerre, s’aiment, se déchirent, espèrent, se désespèrent. L’envers de la guerre se dévoile à nous dans ce qu’elle a de plus intime.

LES DAMES DU CHEMIN

Les Dames du Chemin

Editions Glyphe – 2013, rééd.2015

Ce 16 avril 1917, nous voici à nouveau dans les entrailles de l’enfer. Nous attendons le coup de sifflet pour monter à l’assaut.
J’ai conjugué le verbe attendre à tous les temps. J’ai attendu sans angoisse la lettre de mobilisation. J’attendais avec impatience les lettres et les colis, ces traits d’union avec l’arrière. Aujourd’hui, j’attends la mort, cette faux qui m’a seulement effleuré durant deux ans. Camarde, camarade…

 

Finaliste du prix Boccace 2014
Finaliste Prix de la nouvelle Lauzerte 2014
Sélection Prix de la nouvelle Lauzerte 2014
Prix des Lecteurs de la Bibliothèque d’Aumale (Automne 2013)
Sélection Prix Ozoir Elles (Automne 2013)
Sélection pour le Prix Dubreuil SGDL
Sélection Prix Premier recueil de nouvelles SGDL (Automne 2013)
Prix de la nouvelle – Lauzerte 2014
Prix de la Députée de la Seine Maritime Marie le Vern 2015

Enregistrer

Enregistrer

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.