Patrick FILLIOUD

Patrick Fillioud (né en 1950), journaliste, est un pionnier du mouvement des radios libres, créateur et ancien dirigeant de BFM et Europe 2. À partir de 1964, il milite à la JC, puis au Comité Vietnam national, aux Comités d’action lycéens et au Secours rouge.
Il s’établit ensuite en usine et participe au lancement du quotidien Libération. Il enseigne actuellement la communication et le journalisme. Il a notamment publié Les lycéens gardent la parole (coll., octobre 1968, Le Seuil) et La Presse d’expression locale (coll., éd. Alternatives, 1978) et signe en 2016 son premier document avec Le roman vrai de mai 68 (Lemieux éditeur).

Lien externe
http://www.lemieux-editeur.fr/Patrick-Fillioud.html


Mai 68 … et puis après ?
Editions Mélibée – Juin 2018

Comment le mouvement de Mai 68 a-t-il marqué la France des années 70 et influencé sa vie politique ? Comment la société a-t-elle digéré – ou déformé – ses plus folles revendications pour les intégrer comme des lieux communs ? C’est la problématique de ce livre qui retrace les combats, les idées et les utopies qui ont marqué cette décennie. Un inventaire minutieux qui place les acteurs au centre d’une interrogation : ce mouvement était-il le sursaut d’une histoire ouvrière née avec la Commune ? Un moment intégrateur, passerelle vers la modernisation libérale d’une société archaïque ? Ou une révolution moderne qui a bouleversé les moeurs et les pratiques sociales jusqu’à aujourd’hui ? Un parcours réjouissant, plein de vie, d’aventures extraordinaires et d’histoires vraies qui ont façonné le paysage de ces années magiques : de Mai 68 à Mai 81.

Le roman vrai de mai 68
Le roman vrai de mai 68
Avec les photographies de Gérard-Aimé
Lemieux éditeur – Mai 2016

Presque un demi-siècle plus tard, le mouvement de Mai 68 ­s’invite et pèse toujours ­considérablement dans le débat politique. Or cette histoire reste encore mal ­connue, partielle, fantasmatique.
Patrick Fillioud a choisi de parler de façon originale de cette révolte de la jeunesse et de la plus grande grève que la France ait ­connues. Ici, le lecteur découvrira moins ce ­qu’il a trop vu que ce que personne ­n’avait pressenti : ­comment ­s’est fabriqué Mai 68 ? Le récit, ou plutôt la fresque, débute le 31 décembre 1967 pour ­s’achever le 3 mai – le jour où se dressent les premières barricades sur le boulevard Saint-Michel : une période essentielle, annonciatrice des événements qui vont suivre.
Qui mieux que les acteurs de cette révolte inattendue pourraient témoigner ? Interrogeant les figures les plus ­connues et les héros inconnus, Patrick Fillioud, lui-même à ­l’époque lycéen engagé, déroule le roman vrai ­d’une séquence exceptionnelle où ­l’on mesure la richesse et ­l’inventivité fourmillante ­d’une société en ébullition.

Comprendre l’alchimie d’une utopie
Dans une deuxième partie, « Que sont-ils devenus ? », ­l’ensemble des grands témoins interrogés évoque tout ce que « leur » Mai 68 a provoqué chez eux, ­comment il a orienté ou pesé de façon durable sur leur vie, et les valeurs ­qu’ils en ­conservent encore ­aujourd’hui. Enfin, des notices biographiques racontent le parcours de tous ceux qui ont ­compté dans cette période qui fut la chrysalide de Mai 68.

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.