Sylvie PAYET

 

Portrait © Philippe Matsas

 

 

 

 

 

 

 

 

Sylvie Payet est née à Madagascar et réside à Amiens, en Picardie. Après une carrière dans la fonction publique d’État, elle partage son temps entre le métier de formatrice pour adultes et l’écriture. Elle a publié 2 ouvrages aux éditions L’Harmattan, un recueil de nouvelles, À fleur de peau en 2016 et un roman Camélia rouge en 2017. En février 2018, paraît La Baie fait un Somme aux éditions cadastre8zéro, écrit en duo avec Philippe Lacoche.

Liens externes :

http://www.lacauselitteraire.fr/duetto-sylvie-payet-amelie-nothomb-par-murielle-compere-demarcyns
https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=31829
https://cadastre8zero.com/les-livres/la-baie-fait-un-somme/

 

 

 

 

 

 

 

 

Duetto – 2018

L’intérêt de la collection Duetto est de donner carte blanche à un écrivain pour nous parler d’un autre écrivain. Le choix de Sylvie Payet – formatrice, correspondante de presse, auteur du recueil de nouvelles À fleur de peau paru en 2016, du roman Camélia rouge paru en 2017 chez L’Harmattan, de La Baie fait un somme, coécrit avec Philippe Lacoche et paru aux éditions Cadastre8Zéro en 2018 – s’est porté sur la romancière belge francophone Amélie Nothomb dont Stupeur et tremblements a réorienté sa trajectoire professionnelle.

Nous sommes en 2002, Sylvie Payet, alors « fonctionnaire dans une direction d’un service déconcentré de l’État », lit Stupeur et tremblements, publié en 1999, couronné la même année du Grand Prix du Roman de l’Académie française. Un livre dans lequel Amélie Nothomb, jeune écrivain encore inconnue, raconte son expérience comme stagiaire dans l’entreprise japonaise Yumimoto (le livre sera adapté au cinéma) et dont, affirme Sylvie Payet, « la lecture bouleverse le sens de(s)a vie ». Une tranche de vie du Japon à la France s’écrit ici, deux expériences similaires se rencontrent, deux destins se croisent – rencontre concrétisée cet automne 2018 par le fruit littéraire de ce Duetto.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Baie fait un somme
avec Philippe Lacoche – Sur des photographies de Clément Foucard
Editions cadastre8zéro – Février 2018

Des livres sur la Baie de Somme, il en existe. Des dizaines. Peut-être plus encore. Ils nous la présentent en pleine lumière. C’est bien, le jour. Mais que s’y passe-t-il la nuit ? Mystère. C’est ce mystère qui nous a intéressés. Le photographe Clément Foucard a photographié la belle baie, la nuit. Belle de nuit. Les écrivains Sylvie Payet et Philippe Lacoche ont été inspirés par ces, ses photos. À partir de celles-ci, ils ont rédigé des textes. De courts textes, des nouvelles et des proses.
Ces photographies les ont conduits à imaginer des histoires étonnantes, étranges. Autres. Des destins vagues qui se fracassent dans le noir, s’échouent, mélancoliques, au bord de la Manche insoumise. Ce livre singulier, inédit, au fond de la nuit, va chercher dans l’écume des plages froides, un peu de chaleur littéraire. Écoutez le ressac ; il vous chante des mélodies où le soleil n’existe pas. N’existe plus. Le matin reviendra caresser la baie de sa lumière diaphane ; déjà, vous serez loin…


Camélia rouge
L’harmattan – Mars 2017

Camélia rouge est un voyage où la nature et l’histoire sont omniprésentes. Il se conçoit comme un tableau sensoriel et coloré où se profilent, en toile de fond, l’univers de la vigne et celui des Cathares. Au coeur du roman : deux hommes passionnés mais aux univers opposés. Et Camille, sensuelle, libre et aventureuse. À Paris, avec Oscar, personnage attachant, elle entretient une relation singulière. Dans le Languedoc, elle va être confrontée à la personnalité complexe d’Arnaud et à son histoire familiale. Cette trilogie amoureuse oscille entre mystères et secrets.


A fleur de peau
L’harmattan – Septembre 2016

Les histoires, parfois très courtes, de ce premier recueil de nouvelles dévoilent les failles ou les blessures des personnages et transportent le lecteur dans un monde sensuel où la nature, consolatrice, est omniprésente. Sylvie Payet évolue avec bonheur entre un réalisme délicat et un monde fantastique peuplé d’ombres, parfois inquiétantes, de non-dits. Les cicatrices de l’enfance se rouvrent parfois ; elles laissent apparaître une chair littéraire singulière où onirisme et fantasmes font bon ménage. C’est un écrivain, un vrai que l’on découvre ici.

Ce contenu a été publié par admin. Mettez-le en favori avec son permalien.